BIENFAITS DU JEÛNE SUR LA DIGESTION

 

Les bienfaits du jeûne sur la digestion sont très nombreux. En effet, le jeûne met au repos tout le tube digestif qui va enfin pouvoir se réparer. L’estomac, le duodénum, l’intestin grêle et le colon sont enfin vides. Tous les systèmes glandulaires et enzymatiques, en premier lieu foie et pancréas, sont également mis au repos.

Cette réparation digestive s’impose à nous lorsque nous souffrons de troubles digestifs quotidiens et invalidants. Il s’agit le plus souvent de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin MICI, de maladies auto-immunes responsables d’une hyperperméabilité ou porosité intestinale, Gut Syndrom ou bien de dysfonctionnements du foie ou du pancréas.

Cette restauration de l’efficacité digestive demande une approche individuelle et personnalisée. C’est toute une stratégie qui doit être mise en place qui ne se limite pas à rectifier l’alimentation, calmer les ballonnements ou améliorer le transit. Le jeûne holistique à visée thérapeutique prend une alors une place royale dans ce programme de remise en santé et en énergie du système digestif.

Dans ce premier article sur les bienfaits du jeûne sur la digestion, nous traitons des améliorations au niveau de l’estomac, des intestins et du pancréas.
Dans un prochain article, nous étudierons les bienfaits sur le foie qui occupe une place particulière dans les processus de nettoyage lors du jeûne.

Voir l’article Bienfaits du jeûne sur le foie

 

Les bienfaits du jeûne sur la digestion au niveau de l’estomac

 

Le jeûne permet de rétablir un fonctionnement normal de l’estomac. Sa mise au repos améliore grandement la réparation et la régénération des cellules de l’estomac.

En effet, à chaque fois que l’on mange, l’estomac sécrète une grande quantité d’acide chlorhydrique. Le pH du suc gastrique est très acide, environ 1,5 à 2 ce qui gène fortement la cicatrisation de la muqueuse stomachale

Lorsque la muqueuse de l’estomac est affaiblie, à chaque repas elle est corrodée par ses propres sécrétions.
Dans les premières 24 à 48 heures, jeûner peut aggraver les crampes, douleurs ou brûlures qui ne sont plus calmées par les apports d’aliments. Mais, dans un deuxième temps, les sécrétions de suc gastrique s’arrêtant, les symptômes s’atténuent puis disparaissent témoignant d’une cicatrisation de la muqueuse, les cellules se réparant et de se régénérant.

 

Les bienfaits du jeûne sur la digestion au niveau des intestins

 

Voyons d’abord l’intérêt des purges et lavements au cours du jeûne

 

La digestion du dernier repas précédant le jeûne est d’autant plus rapide que les derniers repas sont à base de légumes et de fruits uniquement, mixés ou en jus à l’extracteur.

Voir l’article  Jeûne holistique : descente alimentaire sur deux semaines

La mise au repos des intestins peut prendre 3 à 4 jours ce qui peut parfois inciter à accélérer sa vidange par des lavements ou des purges.

Nous pensons que rien ne vaut un déroulement naturel. Notre organisme, pour faire retour à l’équilibre, a besoin de douceur et de pouvoir fonctionner à son propre rythme.  Donc la meilleure solution est de laisser les intestins se vider naturellement en prenant simplement la précaution de boire fréquemment de l’eau pure et de ne consommer dans les deux derniers jours avant le jeûne que des produits, essentiellement légumes verts ou fruits, favorisant transit et vidange de l’intestin.

L’activité de l’intestin cesse plus ou moins rapidement pendant le jeûne. Rien n’est prévisible : il peut y avoir deux ou trois selles dans un jeûne d’une semaine comme il peut ne pas y en avoir pendant un jeûne plus long.

 

Rappelons deux points importants.

  • Toute intervention extérieure, surtout si elle est brutale et aggressive est néfaste au principe d’homéostasie. En l’occurrence, qu’il s’agisse d’un lavement ou d’une purge, elle va aggresser les cellules de la muqueuse intestinale qui vont subir un stress supplémentaire.

 

  • L’hyperperméabilité ou porosité intestinale est très fréquente, environ une personne sur deux. En effet, il s’agit d’une « maladie de civilisation », liée à l’alimentation industrielle transformée, les pesticides, perturbateurs hormonaux, conservateurs, colorants, exhausteurs de goût et aux facteurs de stress répétitifs.

 

Les intolérances alimentaires, cause principale de la porosité intestinale sont très fréquentes :

  • le lait de vache est mal toléré dans 40% des cas
  • les céréales modernes, blé en tête dans 50%
  • le fructose industriel dans 30% de la population.

 

La muqueuse de l’intestin est déjà fragile et affaiblie par ces aliments et stress quotidiens. Provoquer des expulsions forcées sur cette muqueuse va susciter des réactions de défense qui ne vont que s’ajouter aux différents facteurs de stress déjà présents.

Shelton insistait sur le fait que les jeûneurs, auxquels on ne donnait pas de lavement, guérissaient plus vite et plus profondement que ceux à qui on en donnait.

 

La pratique du jeûne contribue largement à la récupération de la muqueuse intestinale dans l’intestin irritable.

 

En 2006, une équipe, en milieu hospitalier, a réalisé une étude publiée dans International Journal of Behavioral Medicine  « Effects of fasting therapy on irritable bowel syndrome ».
Cette étude a testé l’efficacité du jeûne par rapport à un traitement alliant prise de médicaments et psychothérapie, chez 58 patients qui ne répondaient au traitement pharmacologique classique du syndrome de l’intestin irritable.

Deux groupes ont été étudiés :

  • Groupe témoin recevant douze semaines de traitement médicamenteux et psychothérapie.
  • Groupe expérimental recevant le même traitement avec un jeûne de dix jours consécutifs au sein des douze semaines.

 

Le groupe ayant jeûné a obtenu une diminution de sept sur les dix symptômes évalués par l’étude alors que le groupe témoin n’a obtenu de résultats que sur trois symptômes.

 

 

Les bienfaits du jeûne sur le pancréas

 

Le pancréas a deux fonctions importantes en rapport avec la digestion, une fonction exocrine avec sécrétion de nombreux enzymes digestifs et une fonction endocrine qui permet grâce à deux hormones l’insuline et le glucagon de réguler en permanence le taux de sucre circulant dans le sang.

Plus l’alimentation est volumineuse, déséquilibrée et anarchique sur les horaires et plus le travail du pancréas est important et donc fatiguant.

Ne pas respecter d’habitudes et d’horaires rend le travail du pancréas plus délicat, consommer beaucoup de sucres ou de glucides à index glycémique élevé nécessite une sécrétion accrue d’insuline, créant le lit de l’inflammation et de la résistance tissulaire à l’insuline qui mène inéluctablement au diabète.

C’est dire que le pancréas bénéficie grandement du jeûne, quel qu’en soit la longueur et le type.
Des jeûnes de trois jours ou plus sont très intéressants pour arrêter le cercle vicieux du grignotage : la consommation de glucides à IG élevé amène une hypoglycémie réactionnelle qui induit une nouvelle consommation de produit sucré et ainsi de suite.

 

Une étude clinique a été réalisée en 1984 sur 88 patients souffrant de pancréatite aiguë pour comparer l’efficacité du jeûne par rapport à l’utilisation de médicaments allopathiques et de l’aspiration des sécrétions acides de l’estomac par sonde nasale. « Comparison of fasting, nasogastric suction and cimetidine in the treatment of acute pancreatitis    1984;30(4):224-30.

Trois groupes ont été testés jusqu’à obtention de l’arrêt des douleurs : jeûne complet seul, association jeûne et médicaments, aspiration naso-gastrique.
Il a été mis en évidence que le jeûne seul était le plus efficace et le plus rapide pour calmer les douleurs. De plus, c’était, parmi les trois propositions, la méthode la plus simple, la plus économique et celle qui était le plus dénuée d’effets indésirables.

 

Ces résultats mettent bien en évidence les bienfaits du jeûne sur le pancréas qui non seulement est totalement au repos mais qui a une meilleure capacité d’autorégénération du fait de l’énergie mise à disposition par l’arrêt complet des fonctions digestives.

 

MERCI DE RÉPONDRE À NOTRE SONDAGE SUR LE JEÛNE

 

Ainsi vous nous aiderez à mieux comprendre vos attentes.

Pour vous remercier, nous vous offrons notre Ebook sur la préparation au jeûne. Dès que vous avez répondu au questionnaire, laissez-nous votre adresse mail et votre prénom pour que nous puissions vous l’envoyer immédiatement.

Cliquez sur la photo pour découvrir nos cinq questions qui ne vous prendrons que deux minutes de votre temps 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

Allez aujourd'hui c'est Dimanche... farniente
Goûter et savourer chaque moment de la vie

Chilling out 🙂
... See MoreSee Less

Quand la gratitude et la bénédiction reprennent leur pouvoir créateur... merci à Isabelle Padovani 🥰 ... See MoreSee Less