Conserver santé et énergie au Printemps

 

Vivre en harmonie avec les saisons est indispensable à la bonne santé et au maintien d’une bonne vitalité.

Au Printemps, ​la Médecine Traditionnelle Chinoise recommande de préparer le Foie, viscère dominant la saison et responsable du jaillissement et du déploiement de l’énergie, après le repli en profondeur de l’hiver.​

​Nous allons voir, dans un premier temps, le Printemps sur le plan énergétique, puis nous parlerons de l’humain microcosme au sein du macrocosme et terminerons par la façon de gérer son Printemps pour garder santé et énergie dans les textes chinois classiques.

 

Le Printemps sur le plan énergétique

 

​Le Printemps fait suite à l’Hiver, temps symbolisé par le repli en profondeur des énergies dans la nature et dans l’homme. Il précède l’Eté, période de l’expansion maximale des souffles.​

 

1- Le ​Nouvel An Chinois marque le début du Printemps

​Début février, un nouveau cycle saisonnier démarre. En effet, les saisons sont « décalées » de 6 semaines entre l’Orient et l’Occident​.​Nous avons l’habitude de faire démarrer le printemps sur l’équinoxe du 21 mars, alors qu​e, pour le monde oriental, il s’agit de l’apogée du printemps​.

Rien d’étonnant dans ce décalage de vision entre orient et occident : la médecine énergétique est essentiellement préventive alors que la médecine occidentale est fortement orientée sur la maladie installée et son traitement.

 

2- Le début du Printemps dans le cycle des saisons

Les prémices du Printemps sont là dès fin janvier-début février : premiers crocus, apparition des bourgeons … même si des journées et surtout des nuits très froides sont encore possibles.

C’est au Printemps que tout s’éveille à nouveau, que les bourgeons se développent, que les oiseaux se remettent à chanter, que la douceur de l’air se répand avec une caractéristique spéciale de renouveau.

Le Printemps, sur le plan énergétique, est marqué par l’émergence du Yang.

​Il est donc tout naturellement associé à l’Est, orient de la réapparition du jour et du soleil. Pour les mêmes raisons, le Bois y est associé : il présente les mêmes caractéristiques que la saison. Les végétaux se réveillent et montent vers la lumière, reprenant peu à peu leur couleur, passant du vert-bleu naissant de la jeune pousse sortant de terre au vert profond de la maturité. La couleur associée au Printemps se trouve tout naturellement être le vert.

​Pendant​ cette première partie du Printemps, entre début février et le vingt et un mars, on assiste au retrait, jour après jour, des énergies de l’hiver au fur et à mesure que les énergies propres au Printemps s’installent.

 

3- L’acmé du Printemps, l’équinoxe

​A l’équinoxe, les énergies du Printemps sont à leur maximum, en même temps totalement libérées des énergies de repli en profondeur de l’Hiver et pas encore colorées par les énergies d’expansion de l’Eté.

C’est le moment où ​ pratiquer une détox​, axée sur le Foie, ​est précieuse pour l’aider dans sa fonction de soutenir le grand mouvement saisonnier du Printemps.

 

4- ​La période entre équinoxe et début de l’été

Dans cette deuxième période allant de l’équinoxe jusqu’au début de l’été, vers la mi-mai, les énergies du printemps vont peu à peu céder la place à celles de l’été.

Le jaillissement du printemps va prendre toute son envergure et céder le pas à un déploiement dans toutes les directions qui ne fera qu’augmenter jusqu’au solstice d’été qui correspond à la période où les souffles de l’été sont au maximum de leur expansion.

 

L’​humain microcosme à l’image du macrocosme

 

Au printemps, nous avons vu que l’énergie yang croît pendant que l’énergie yin décroît. C’est le renouveau et la ré-émergence de l’énergie. Après ​le repos et l’intériorisation d​e l’hiver, après ​l’​enracinement en Terre et en Soi​, nous pouvons reprendre nos activités, fortifiés par la puissance de ce repli.

 

1- Nous assistons à un réveil global de la nature

Les plantes sortent de terre, les arbres bourgeonnent, les ​perce-neiges et les premiers crocus réapparaissent, les animaux se réveillent​.A l’instar de la montée de sève dans les végétaux, un réveil énergétique s’opère en l’homme, le Qi, ou énergie ou souffle, se manifestant à nouveau vers l’extérieur.

 

2- Ce même réveil général se produit en l’être humain

C’est l’époque des nouveaux projets, de tous les démarrages et redémarrages.

​L’humain, à l’image de la nature et de tous les vivants entre Ciel et Terre, est régi par ces grands mouvements d’énergie. Il sent ses énergies se réveiller après le repli en profondeur et l’immobilité de l’hiver.

​Le printemps se traduit, en l’homme, par le besoin ressenti à nouveau de ​ s’étirer, de bouger,  de ​sortir et d’aller marcher. Les muscles et les tendons, en tant que porteurs de mouvement sont ​d’ailleurs reliés à l’énergie du Printemps.On retourne à ses occupations extérieures, en particulier dans les jardins.

Tous les métabolismes se relancent : les circulations énergétiques, sanguines et lymphatiques ainsi que la nutrition doivent s’adapter à ces activités accrues.C’est aussi le moment où se ressent l’envie ​d’un grand “nettoyage de printemps” afin de se libérer des lourdeurs de l’hiver.

Cette montée en puissance du Qi n’est ​pourtant pas sans danger pour notre équilibre et notre santé.

C’est une période où il faut arriver à susciter la remise en circulation mais avec tempérance, sans exagération. Démarrer petit et prudent, et, jour après jour, accentuer cette mise en mouvement, sans jamais perdre de vue, qu’il faut, à tout prix, préserver ce qui est précieux en profondeur.

Ainsi :

  • La circulation sanguine accélérée a besoin d’être maîtrisée et régularisée
  • L​’alimentation se modifie lentement pour ne pas brutaliser les organes de la digestion​.

Or, en médecine chinoise, ces fonctions sont étroitement liées à la qualité énergétique de l’organe Foie, dont le printemps est précisément la saison.

Nous devons donc être capables de contrôler cette énergie et la tempérer pour ne pas risquer de débordements qui seraient préjudiciables à ​l’Eté, en portant une attention particulière sur le viscère Foie. C’est d’ailleurs en cette saison que nous constatons souvent de grandes fatigues, qui contrastent avec la poussée du Printemps et l’envie de faire de nouvelles activités​.

Pour nous prévenir de ces dérèglements, tout en respectant pleinement le jaillissement de la vie qui s’opère, il faut s’imprégner de cette énergie avec force et clarté, en cultivant la tempérance pour ne pas se laisser emporter.

 

Le Printemps dans les textes médicaux classiques

 

​Des textes très anciens, issus de la tradition orale,  se perdant dans la nuit des temps, donnent des  grandes directives pour harmoniser nos propres énergies aux énergies dominantes de la saison qui se déroule. Ce respect de l’harmonisation est un gage de bonne santé et énergie.

“HuangDi NeiJing SuWen” , le grand classique de l’Empereur Jaune, est le livre fondateur de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le chapitre 2 expose le déroulement énergétique des saisons et brosse les grandes lignes de la juste attitude de l’Homme entre Ciel et Terre. Le Printemps est placé, sur le plan énergétique, sous l’égide de Fa Chen, “jaillir et déployer”.

Voici, pour conclure, la traduction que propose Claude Larre, de l’Ecole Européenne d’Acupuncture, du chapitre 2 du Huan​gDi NeiJing SuWen, qu’il a intitulé “Assaisonner les Esprits”.

“Les 3 mois de printemps sont appelés : jaillir et déployer, Ciel et Terre ensemble produisent la vie, les 10000 êtres, de là, sont vivifiés.

A la nuit, on se couche ; à l’aube, on se lève, on arpente la cour à grandes enjambées, cheveux dénoués, le corps à l’aise, exerçant le vouloir vivre pour la vie.

Faire vivre et ne pas tuer ; donner et ne pas ôter ; récompenser et ne pas punir : c’est la voie propre aux souffles du printemps, qui répondent l’entretien de la poussée de la vie.

Aller à contre-courant porterait atteinte au foie, causant en été des accidents dus au froid, par insuffisance de l’apport à la croissance.”

« Vivre le Printemps en soi, c’est susciter jaillissement et déploiement avec force et tempérance ».

Pour aller plus loin :

MTC – Qi Gong : Le printemps, saison de l’élément bois

Si Shi ou les Quatre Saisons | Chenmen

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

À partir de Lundi, nous vous proposons un défi pour démêler le vrai du faux en matière de conseils alimentaires...
Chaque jour nous explorons une consigne proposée pour entretenir santé et vitalité grâce à notre assiette.
A cette occasion, nous vous proposons un geste, une astuce, un conseil à installer dans votre quotidien le jour même.

Pendant tout ce parcours, mettez-vous à l'écoute👂👀de ce qui accompagne vos réponses.
Comment réagit le corps physique, le mental ? Quelles émotions s'expriment ?
Notez dans la zone de commentaires tout ce que vous découvrez et ce qui vous fait pétiller 😍🤩🥰

Le 🍀gagnant 👑se verra offrir un accès au premier cycle de notre formation en ligne "Alimentation Energie Santé"

Les médaillés d'argent et de bronze bénéficieront d'une réduction de 50% sur le montant du premier cycle de la formation.🍀
N'hésitez pas à convier vos amis à jouer avec vous.
Très bon week-end et à Lundi 😘💕❤️
... See MoreSee Less