HORMONE DE CROISSANCE : LA BOOSTER NATURELLEMENT

 

Augmenter naturellement l’hormone de croissance (HGH) permet de retrouver et d’entretenir santé et vitalité.
Nous allons ​vous proposer des conseils très simples à suivre, qui auront de nombreux bienfaits sur votre organisme, ​outre celui de maintenir un taux correct d’hormone de croissance.

​​Nous allons successivement nous intéresser à :

  • l’alimentation​​, ​essentielle ​à plusieurs titres,
  • le sommeil, tant sur le plan qualitatif que quantitatif,
  • ​la gestion du stress chronique​ grâce à des pauses régulières dans la journée,
  • la lutte contre le surpoids et l’obésité, facteurs délétères par rapport aux différents statuts hormonaux,
  • l’activité physique régulière, ​entretenant un bon ratio musculature – masse grasse.

 

​Augmenter naturellement l’hormone de croissance par l’alimentation

 

​1 – S’alimenter de manière vivante et consciente

 

  • Des fruits et légumes, crus ou cuits à basse température et al dentede préférence avec un index glycémique bas afin de ne pas stimuler inutilement les sécrétions pancréatiques d’insuline.
  • Des super-aliments: graines germées, graines oléagineuses, spiruline, pollen frais, gelée royale.
  • Des protéines animalesissues du poisson, de la viande, des œufs, des fruits de mer et des crustacés sont riches en acides aminés. Ces derniers ont une action stimulante sur la sécrétion de l’HGH.
  • ​Très peu de légumineuses et céréales, pour leurs apports en protéines végétales, en les choisissant à index glycémique le plus bas possible. Nous allons revenir ​sur ce point dans la partie traitant du surpoids et de l’obésité.
  • Des acides gras essentiels, surtout de la série Oméga 3​. Ils stimulent la production d’hormone de croissance tout en installant une ambiance générale anti-inflammatoire grâce à la production de prostaglandines.

 

Aliments riches en acides gras essentiels :

  • huile de krill,
  • huile de poisson gras : saumon, thon, maquereau, anguille et sardine,
  • spiruline,
  • graines de lin,
  • noix de Grenoble, noix de Macadamia, noix de Pécan,
  • mâche, pourpier.

 

2- Jeûner de manière intermittente ou prolongée

 

Dans les périodes où le corps n’est pas en travail de digestion, il se tourne vers le nettoyage ou détoxification, la réparation et la régénération. Il existe ainsi un cycle naturel digestion / détoxification-réparation, qui correspond globalement au cycle jour/nuit ou au cycle action / repos.

Si nous jeûnons un peu plus longtemps, le corps entre dans une phase de détoxication plus appuyée et va puiser dans les graisses de réserve l’énergie qui lui permettra d’effectuer son travail. S’en suivent une perte du poids mais surtout une ambiance hormonale inhabituelle, extrêmement intéressante pour le retour à la santé et à la performance énergétique.

Toute action, qui diminue la ration alimentaire quotidienne et/ou augmente les temps de jeûne de l’organisme, va concourir à éliminer régulièrement le surplus de graisses, mais aussi de toxines, en stimulant la production d’hormone de croissance.

Le jeûne intermittent prend ici toute sa place, permettant de diminuer la masse graisseuse en douceur.

Pour pleinement bénéficier d’une remontée des taux d’hormone de croissance, il est utile de pratiquer régulièrement des jeûnes de 7 à 10 jours.

​Bien évidemment, il est bon d’éviter tout ce qui pourrait sur le plan alimentaire gêner le sommeil ou entretenir un état de stress dans l’organisme :

  • les excitants comme l’alcool, le café et le thé, surtout le soir,
  • les aliments à goût sucré ou à index glycémique élevé,
  • ​les dîners tardifs, copieux et arrosés.

Il peut être utile, après un dîner très léger, de prendre​ avant le coucher un complexe d’acides aminés spécifiques précurseurs de l’HGH. Cet apport peut faciliter la synthèse de l’hormone de croissance.

 

 Augmenter naturellement l’hormone de croissance par le sommeil

 

La production par l’hypophyse de l’hormone de croissance a lieu essentiellement la nuit et se déclenche durant les phases de sommeil profond.

Pendant le sommeil, le travail de nettoyage, de réparation et de régénération s’opère, et ce d’autant plus facilement que le sommeil est paisible. Plus les cellules sont performantes, meilleurs seront les taux hormonaux.

​C’est dire qu’une bonne nuit sans interruption permet de maximiser la production de ​l’hormone de croissance et de lutter contre les effets du vieillissement.

On note d’ailleurs une corrélation entre ​des taux élevés d’HGH et ​des phases de sommeil paradoxal ​et de sommeil lent profond ​de bonne qualité.

Un sommeil profond et réparateur installe une situation où tout concourt à la perte du surpoids :

  • l’hormone de croissance est élevée ;
  • le nettoyage, la réparation et la régénération tissulaire de bonne qualité ;
  • le travail nocturne et donc, en parallèle, la consommation de calories nocturnes sont élevés.

Tout concourt à optimiser la perte de poids qui est favorable à l’hormone de croissance. Voilà un cercle vertueux à favoriser et entretenir.

 

​Réduire le stress et la sécrétion surrénalienne de cortisol

 

En cas de stress chronique, les glandes surrénales sécrètent des quantités importantes de cortisol. La présence d’un taux élevé de cortisol dans le sang ralentit la production d’HGH.

​De plus, le stress chronique installe une ambiance générale défavorable, qui concourt à baisser le taux d’hormone de croissance :​

  • insomnies d’endormissement, réveils nocturnes fréquents surtout vers 3 heures du matin et sommeil non réparateur
  • fatigue chronique
  • difficultés de récupération.

​En cas d’anxi​été, d’hypersensib​ilité, ​de terrain angoissé, il est très important d’apprendre à ​se détendre. De nombreuses méthodes existent comme le yoga, le tai qi chuan, la sophrologie, la méditation, la marche dans la nature, la respiration consciente… à vous de choisir celle avec laquelle vous vibrez. ​

 

​Lutter contre le surpoids et l’obésité

1- Perdre de la graisse corporelle et de la graisse viscérale

L’hormone de croissance est directement liée à la gestion de :

  • la graisse corporelle, celle que l’on nomme graisse de réserve, répartie globalement dans les tissus sous cutanés,
  • la graisse abdominale ou viscérale, délétère, directement liée aux dysfonctionnements métaboliques.

De nombreuses études confirment que le taux d’hormone de croissance est bas en cas de surpoids ou d’obésité et vice-versa.

Diminuer le taux de graisse, en cas de surpoids voire d’obésité est donc fondamental pour retrouver santé et énergie.

La graisse viscérale est la plus dangereuse pour la santé mais aussi la plus difficile à perdre. Il est nécessaire d’associer aux modifications alimentaires une activité physique et des temps répartis dans la journée pour se détendre et respirer.

Cela fait naturellement baisser le taux d’insuline et remonter le taux d’hormone de croissance.
C’est un véritable “bain de rajeunissement”.

​Oui, mais comment y parvenir ? Ce d’autant que la graisse viscérale est difficile à déloger…

 

​2- Adopter une alimentation cétogène ​appauvrie en glucides

Une alimentation cétogène amène et maintient une sécrétion d’insuline basse.
​Une insulinémie basse ​constitue une situation ​favorable p​our augmenter ​l’hormone de croissance. ​
Dans les premiers jours d’une alimentation de ce type ou lors d’un jeûne, on constate biologiquement une élévation du taux d’hormone de croissance.

A contrario, lors de consommation de glucides à index glycémique élevé, les taux d’insuline sont élevés. La production d’hormone de croissance par l’hypophyse est alors amoindrie.
Cette situation délétère a pour conséquence de permettre le stockage des graisses, dont la production est augmentée par l’excès de sucres rapides.

L’excès de glucides, surtout à index glycémique élevé,  est un facteur très important :

  • dans la prise de poids et l’obésité, ​
  • dans l’accélération du vieillissement métabolique, diminuant les taux d’HGH.

La bonne attitude est d’adopter une alimentation saine et vivante au quotidien, mais comportant des moments de convivialité, sans culpabilité.

On considère qu’une alimentation pratiquée dans 90% du temps est suffisante pour avoir une action positive sur la santé, le statut hormonal et les métabolismes.

De ce fait, 10% du temps maximum peut être consacré à faire plaisir au mental, en ayant bien à la conscience que l’on n’est pas en train de répondre aux besoins du corps mais bien au désir du mental. L’idéal étant que ces “repas plaisir ou convivialité” soient encadrés par des périodes d’alimentation de santé.

 

​Augmenter l’hormone de croissance par l’exercice physique

L’exercice physique et le sport ​concourent à augmenter significativement les taux de HGH.

L​e bénéfice ​sur le taux hormonal dépend du type et de l’intensité de l’exercice, ​de​s aliments consommés avant et après la séance de sport et de la typologie des individus qui le pratiquent​.

De nombreuses études ont été menées autour de ce sujet et l’on est encore loin d’avoir tout éclairci sur les conditions optimales pour une bonne sécrétion d’hormone de croissance.

Cependant, nous pouvons retenir que le sport intensif et régulier ou bien une simple marche en forêt ​sont favorables au moins momentanément au taux d’HGH. ​

​Sur le long terme, ​toute activité physique​ sera bénéfique à l’HGH, ​en ​participant à :

  • optimiser​ les fonctions hormonales en général,
  • se détendre et s’oxygéner,
  • diminuer ​la graisse corporelle et viscérale.​

 

L’hygiène de vie joue un rôle prépondérant dans la préservation d​u fonctionnement de l’ensemble de vos cellules​, de votre santé et de votre vitalité.

Pour que votre ​organisme continue de ​bénéficier d​’un taux élevé d’hormone de croissance, afin de vous préserver des méfaits du ​vieillissement métabolique, il est essentiel :

  • ​d’avoir une alimentation ​vivante et consciente,
  • ​d’avoir un sommeil réparateur,
  • d’apprendre à gérer le stress,
  • de pratiquer de l’exercice physique régulièrement.

0 commentaires

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

Lundi 24 Février, nous démarrons la Chouette Détox de Printemps... et oui, rien à voir avec la Chouette Détox d'Automne 😀🤓
Une Chouette Détox se pratique en chevauchant l'Aigle et la Chouette... et en vivant le Printemps en nous... un peu insolite et mystérieux ?
Explications dans la semaine sur la page Attitude Energie Santé 😁😂😍
... See MoreSee Less

NOTRE ESPACE-CONSULTATIONS EST OUVERT ET VOUS ATTEND A SAINT-CEZAIRE-SUR-SIAGNE 🌼
🔹de la naturopathie 🌸🌞
🔹du coaching de vie
🔹de la médecine holistique
🔹de l'acupuncture ☯️
🔹du magnétisme
🔹de la méditation 🧘‍♀️🧘‍♂️
🔹du tambour chamanique 🎶🎵🎶
🔹de la connexion à soi et à la nature 👟👣🌳🎋🌺🌼🐾 ...
le plein de santé, vitalité, joie, enthousiasme...
Vivre la vie telle qu'elle se présente à nous 😍... rejoignez-nous au domaine Terre du Sud, 269 chemin de l'Aspe
+33(0)6 74 56 81 86
contact@terredusud.net
www.terredusud.net
... See MoreSee Less