MANGER EN CONSCIENCE : LA FAIM DE L’ESTOMAC 

La faim de l’estomac est une sensation corporelle, physique ressentie principalement dans le creux épigastrique, au niveau de l’estomac. L’estomac  émet des borborygmes et nous pouvons ressentir une impression de vide, des spasmes ou des contractions.
Le corps a besoin de carburant et il envoie des signaux pour que l’être humain y réponde en mangeant.

Les deux formes de faim de l’estomac

 

La faim de l’estomac est le signe que le corps a besoin de carburant. Il envoie des signaux pour que l’être humain y réponde en mangeant. Au maximum, c’est une faim impérieuse qui peut aboutir à la faim de l’affamé.

Mais il y a un piège et il est de taille : cette véritable faim impérieuse, la plupart d’entre nous ne la connaissons pas et ne la ressentirons jamais. Ce que nous connaissons, c’est une faim déclenchée par des habitudes de vie qui dictent des horaires de sécrétions d’hormones et de neuro-médiateurs.

La véritable faim impérieuse est :

  • la sensation qui pousse le manchot mâle à abandonner sa progéniture, alors que la mère n’est pas encore de retour, parce qu’il est arrivé au bout de ses ressources et qu’il ne lui reste plus que le juste nécessaire pour retourner vers la banquise ;
  • ce que nous pourrions ressentir après un jeûne de plusieurs semaines lorsque toutes nos réserves ont été recyclées ;
  • également la sensation que pourraient avoir les personnes qui meurent de faim si elles avaient encore assez de vitalité pour la percevoir.

 

Il existe deux sortes de faim physique :

  • la faim de l’estomac ordinaire ;
  • la faim impérieuse qui impose de manger de manière urgente. 

 

En fait, la faim physique de l’estomac qui se tord que nous ressentons est une faim déclenchée parce que nous ne respectons pas nos habitudes de vie, par exemple nous sautons un ou deux repas et notre façon de nous alimenter n’est pas en accord avec ce que notre corps attend du fait de sécrétions d’hormones ou de neuro-médiateurs.

Il s’agit donc d’une faim liée à nos habitudes de vie n’ayant rien à voir avec la faim impérieuse.
Pour en prendre conscience, il suffit de jeûner quelques jours et d’avoir la surprise de s’apercevoir que, passés les deux premiers jours, il n’y a plus aucune sensation de faim… tout simplement parce que notre corps a basculé sur un nouveau mode de fonctionnement dans lequel il a des réserves pour plusieurs semaines… et la faim de l’estomac disparait.

Cette première faim de l’estomac est déjà extrêmement intéressante à ressentir et à identifier. Bien la connaître permet de la différencier d’une envie de manger d’origine mentale ou émotionnelle, ou bien d’une faim déclenchée par les perceptions des organes des sens.

 

Exercice pour s’entraîner à identifier la faim de l’estomac

 

Laisser un temps long entre deux prises alimentaires afin qu’une sensation de faim de l’estomac fasse ressentir le besoin physique de manger.
S’installer confortablement et prendre quelques instants pour que s’installe une respiration ventrale calme.

Mastiquer longuement et lentement un aliment en bouche en observant les changements de texture et de goût qui se produisent en bouche.

Attendre un peu, ne prendre une seconde bouchée que si la sensation au niveau de l’estomac persiste.

Poursuivre l’exercice jusqu’à ce que la sensation de faim de l’estomac disparaisse.

Procéder ainsi de bouchée en bouchée en laissant un peu de temps entre chaque bouchée.

Se mettre à l’écoute en parallèle des sensations dans l’estomac et de celles qui se produisent dans la bouche lorsque vous mastiquez.

Des découvertes vous attendent car, le plus souvent, nous n’avons pas suffisamment prété attention à ces différentes sensations.

Bien noter toutes les prises de conscience.
Il est possible que vous ressentiez la satiété beaucoup plus rapidement que d’ordinaire.
Souvent, le besoin et le ressenti de l’aliment dans la bouche persiste plus longtemps que la sensation de faim de l’estomac.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

20 minutes de méditation guidée sur le thème " la vulnérabilité pour s'émerveiller" avec Camille Sfez, créatrice de la tente rouge de Paris ... See MoreSee Less