Marcher pieds nus relie à la Terre-Mère

 

Marcher pieds nus stimule la voute plantaire, toutes les articulations du pied, tonifie des points d’acupuncture qui à leur tour fortifient les circulations d’énergie dans tout le corps. La vitalité et les facultés d’adaptabilité en sont fortifiées.

 

Pratique de l’exercice

 

  • Pour débuter, choisir un sol accueillant et doux comme une pelouse, une zone de mousses, un sable fin.
  • Pratiquer par temps favorable : soleil du matin, température agréable, rosée…
  • La respiration est consciemment perçue sans rien en modifier ;
  • Sentir la qualité du sol sous les pieds : herbe, mousse, sable, terre ;
  • Ressentir les appuis des deux pieds, comparer l’un avec l’autre, jouer sur les appuis en déplaçant le centre de gravité avec de légers mouvements avant-arrière ou latéraux du corps ;
  • Ne pas mentaliser les sensations, simplement percevoir, ressentir sans commentaires du genre  « c’est froid », « ça pique », « c’est bizarre » ;
  • Si la sensation est désagréable, instinctivement la plante du pied se crispe : percevoir la contraction et aller détendre en amenant la respiration là où c’est tendu : le sol est la terre-mère, faire un avec lui ;
  • Quand tout est calme, commencer à marcher simplement et lentement ;
  • Faire l’exercice le temps que vous ressentez, en n’oubliant pas que la douceur est de rigueur : 3 à 10 minutes, pour les premières expériences est déjà très bien 🙂

 

Un pas de plus 

 

Pour ressentir encore mieux le lien avec la Terre qui porte et le Ciel qui maintient dans la verticale, fermer les yeux et plier très légèrement les genoux.

Visualiser les pieds ancrés dans la terre et prendre le temps de sentir l’enracinement en terre et dans le bassin.

Puis imaginer un fil tendu sortant du sommet du crâne, qui maintient dans la verticale.

Imaginer maintenant que ce fil arrive des confins de l’univers, pénètre au sommet du crâne, longe la colonne vertébrale et ressort par le coccyx, pénètre dans le sol, traverse tout la planète Terre et rejoint les confins de l’Univers. Ressentir la boucle d’énergie qui se crée en traversant le corps …

Percevoir qu’à cet instant, la respiration est ample et très calme : la sensation d’être partie intégrante de l’Univers s’installe.

 

 

Encore un pas de plus 

 

Pratiquer cet exercice quotidiennement, quel que soit le temps et quelle que soit la température dehors.

Etre dans le ressenti et toujours pratiquer en douceur, bien couvert si nécessaire en restant des temps courts en début de pratique.
Il n’y a aucune règle absolue, à chacun de ressentir ses propres limites. Soulignons juste que cet exercice est excellent pour pratiquer l’hormèse, c’est à dire repousser tout en douceur, jour après jour, les limites d’adaptabilité de notre organisme.

Au fil des expériences, une nouvelle perception s’installe : marcher pieds nus dans le froid ne rend pas malade comme on nous l’a répété dans l’enfance mais ouvre et tonifie une formidable voie à l’énergie qui circule de plus en plus facilement et réchauffe naturellement en cas de besoin.

Vous recherchez un lieu dans la nature, au calme, sous le soleil de la Côte d’Azur pour pratiquer cet exercice et bien plus pour vous reconnecter à la nature et aux vivants ?

Laetitia et Nicole vous attendent au domaine Terre du Sud

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

Allez aujourd'hui c'est Dimanche... farniente
Goûter et savourer chaque moment de la vie

Chilling out 🙂
... See MoreSee Less

Quand la gratitude et la bénédiction reprennent leur pouvoir créateur... merci à Isabelle Padovani 🥰 ... See MoreSee Less