PETIT-DEJEUNER SANS FAIM : INFO OU INTOX

 

Le petit-déjeuner est proclamé repas le plus important de la journée.
Il serait incontournable pour bien débuter la journée, mais que faire lorsque la faim n’est pas au rendez-vous le matin ?
Faut-il tout de même manger, même sans faim ?

Nous allons allons d’abord voir ce qui régit la sensation de faim au lever, puis répondre à la question de la nécessité d’un petit-déjeuner et enfin quelques astuces pour réveiller nos métabolismes le matin.

 

La faim au lever

 

Il est tout à fait normal de ne pas avoir faim immédiatement après le lever. En effet, la nuit, nous produisons de la leptine, une hormone chargée de couper la sensation de faim.
Au matin, les effets de la leptine se dissipent plus ou moins rapidement selon les personnes.

Ainsi, chez certains, la sensation de faim arrive relativement rapidement dès le lever alors que chez d’autres, ce processus est beaucoup plus long.

Cela dépend de plusieurs facteurs :

  • l’abondance des repas de la veille, en particulier le dîner ainsi que son horaire ;
  • nos habitudes alimentaires ;
  • notre tempérament ou typologie.

 

Mais une des raisons les plus fréquentes de la sensation de faim est d’un tout autre ordre : il s’agit d’une erreur d’interprétation !

De fait, au lever, et surtout si le dîner a été pris tôt la veille au soir, la sensation que nous ressentons est liée à la détoxination de l’organisme. Les impressions de bouche pâteuse, creux à l’estomac… sont des signes d’un nettoyage qui est en train de s’opérer. Le fait de manger, ou même simplement de boire un café, va rompre le jeûne et donc gommer les symptômes. Et malheureusement, nous interprétons cela comme une satiété liée à la prise alimentaire alors que nous venons de bloquer les processus d’auto-nettoyage mis en place par le corps.

Donc, aucune inquiétude à avoir sur l’horaire du premier repas de la journée : plus il est pris tard, meilleur sera le nettoyage du corps enclenché pendant la nuit.

Ce qui importe plus est de veiller à la qualité des premiers aliments consommés après la période de jeûne nocturne. Il est bon qu’ils soient vivants, c’est-à-dire riches en vitamines, minéraux, anti-oxydants et acides gras essentiels et que l’index glycémique de cette première prise alimentaire soit le plus bas possible. En effet, cela permet de de maintenir un taux bas de sécrétion d’insuline, gage d’absence de fringale et d’une bonne énergie tout au long de la matinée.

 

Petit-déjeuner sans faim, une bonne idée ?

 

Dans tous les foyers, la même phrase retentit : « ne pars pas le ventre vide ».

Dans de nombreux esprits, la prise de petit-déjeuner est associée à une amélioration des capacités du cerveau, des capacités physiques en général. Rôde aussi l’idée que si on saute le petit-déjeuner, le risque de prendre du poids est grand. 

Cependant, nous connaissons tous des personnes qui ne prennent aucun petit-déjeuner, tout au plus un café noir bien serré sans sucre, et qui se portent très bien jusqu’au déjeuner Certaines personnes n’ont pas faim le matin et ne mangent jamais de petit-déjeuner, pourtant ils se portent à merveille, sans fatigue ni troubles de la concentration jusqu’en milieu de journée.

D’autres sont dans l’incapacité physique et mentale de sauter le précieux petit-déjeuner.

Cela tient aux habitudes, sur lesquelles notre corps a appris à se caler au fil du temps, mais également à nos croyances, fort nombreuses dans le domaine de l’alimentation et surtout à notre tempérament.

De ce fait, les personnes, qui ne prennent pas de petit-déjeuner et ne constatent aucun difficulté dans la matinée, n’ont aucune raison de se sentir obligés de changer leurs habitudes sous prétexte que « le matin, on doit manger comme un roi ».

Dans cette situation comme toujours, il est beaucoup plus important d’être à l’écoute de son corps plutôt que de tenter d’appliquer des recommandations nutritionnelles qui seraient bizarrement les mêmes pour tous.

 

Quelques astuces pour déclencher la faim

 

Quelques conseils pour les personnes qui ressentent le besoin d’un repas le matin malgré un retour d’appétit tardif

Si vous n’avez pas faim au réveil, vous pouvez toujours essayer ses quelques astuces pour déclencher la faim plus tôt et/ou rééquilibrer votre alimentation sur le restant de la journée

 

Boire un verre d’eau ou d’eau citronnée tiède au lever

Le verre d’eau tiède, et surtout pas froide, réveille le tube digestif et donc favorise sa remise en fonctionnement.

Il suffit donc d’attendre paisiblement que la faim arrive. Si l’on quitte tôt son domicile, emporter des fruits ou des graines oléagineuses – amandes, noisettes, noix de cajou – faciles à manger durant le trajet ou sur le lieu de travail.

 

Se lever un peu plus tôt que nécessaire

Se lever plus tôt permet d’avoir le temps de se préparer et de réaliser des routines qui vont positiver votre journée et vous recharger en énergie. Pourquoi ne pas sortir le chien qui sera ravi de cette promenade matinale et rentrer pour prendre le petit déjeuner avant de partir au travail ?

Tout est vraiment très simple : ne pas se prendre la tête et manger quand les signaux de la faim se manifestent.

 

 

Laisser le temps à son système digestif de se réveiller 

Chaque personne a une typologie ou tempérament qui donne de grandes orientations de fonctionnement. Certains sont “du matin” d’autres “du soir” et ce n’est pas par hasard.

Si votre tempérament fait que votre foie et votre système digestif mettent du temps à se mettre en route, votre premier repas sera tout simplement le déjeuner dont le nom est très évocateur : c’est le repas qui dé-jeune, qui nous fait rompre le jeûne nocturne.

 

Terminons par un survol global

Ceux qui sautent le petit-déjeuner sont souvent les plus actifs, ceux qui partent “sur les chapeaux de roues”  avec des emplois du temps très tendus. Ils se couchent tard et sont toujours occupés et pressés.
A l’opposé, ceux qui prennent le temps de petit-déjeuner le matin passent plus de temps à table, en famille, goûtent plus facilement les plaisirs de la vie.

 

En conclusion… détendons nous… et pas de petit-déjeuner sans faim !

 

Très probablement, prendre ou non un petit-déjeuner le matin n’influe pas sur notre santé et notre vitalité.

Ecoutons les messages de notre corps, apprenons à comprendre notre corps et reconnaître ses besoins.
Privilégions des aliments vivants, vibratoires dont nous avons envie sur le moment.
Et, surtout, soyons pleinement en conscience dans ce moment d’échange énergétique avec l’aliment et les personnes qui partagent avec nous ce repas. 

2 Commentaires

  1. Au retour de mon 2ème séjour à Terre du Sud, j’ai pris le rythme de sauter le petit -déj 5 jours sur 7. Et ce que j’aime par – dessus tout, c’est le temps supplémentaire dont je dispose chaque jour. Entre la préparation et la consommation, je gagne presque une heure. Une heure parce que je suis une longue mastiqueuse 😉
    Et elle m’est vraiment devenue précieuse, cette heure en plus.
    Merci de m’avoir sensibilisée à cette pratique.

    Réponse
    • Merci Chantale pour ton témoignage inspirant… et oui, oser expérimenter différemment ouvre de nouveaux horizons qui nous ouvrent à de nouvelles sensations… bref on est vivant
      Plein de bisous de tous les vivants de Terre du Sud 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

Au hasard du chemin, une rencontre 😍 ... See MoreSee Less

Nous vous souhaitons un très bon Dimanche... goûtez au soleil Printanier 😘💕❤️ ... See MoreSee Less