DETOX, INFO OU INTOX

 

La détox, info ou intox… voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre.

La santé se maintient tant que l’organisme est en capacité de faire retour à l’homéostasie. Ce processus d’auto-guérison est un processus naturel qui se réalise spontanément tant qu’il n’est pas entravé et qui passe obligatoirement par des phases de détoxification.

Nous allons d’abord définir ce que nous entendons par détox, puis nous verrons ce qui peut rendre inutile voire dévitalisante la pratique de la détox et enfin nous détaillerons le déroulement réussi tel que nous la pratiquons lors de nos séjours trimestriels et qui inscrit la détox dans un parcours efficace de retour à la santé et à l’énergie.

 

Définition de la détox

 

La détox est un mécanisme naturel qui se réalise au quotidien dans l’ensemble de l’organisme.

Les cellules, chaque jour, effectuent leur travail et produisent des déchets ou toxines, d’origine interne. Quotidiennement également, elles se nettoient, se réparent et se régénèrent.
De plus, nous absorbons par voie digestive, respiratoire et cutanée des substances diverses, dites toxines d’origine externe, dont l’organisme doit également se débarrasser.

​C’est dire l’extrême importance de la détoxification dans le maintien de la santé.

 

Pourquoi la plupart des détox n’ont aucun effet

 

La détox est actuellement très tendance. Tous les journaux et magazines s’en emparent périodiquement, après les fêtes de fin d’année, au printemps, à l’automne. Chacun y va de sa « recette personnelle » l’idée générale étant de promettre une efficacité maximale avec un minimum d’effort et de temps perdu… et, quand la détox est terminée, retour à l’alimentation morte et toxique de l’industrie agro-alimentaire  !

Réalisée dans ces conditions, elle est la plupart du temps inefficace voire dangereuse car dilapidant l’énergie vitale souvent déjà bien entamée par notre vie moderne.

 

1- La détox est inefficace quand elle n’est pas préparée et /ou lorsqu’elle est installée soudainement

 

Lorsque le changement de mode alimentaire est brutal, notre organisme ressent cela comme anormal, inhabituel.
La détox est alors vécue comme un facteur de stress supplémentaire. Face à ce stress, il va tout développer pour pouvoir revenir à sa zone d’équilibre antérieur selon le principe de l’homéostasie. Tous les efforts produits pour manger mieux et prendre des plantes nettoyantes seront alors sans effet.
L’ensemble des cellules, vivant un stress, se tendent et deviennent imperméables, indisponibles pour bénéficier des efforts detox.

En effet, la paroi de chaque cellule est pourvue d’aquaporines, sortes de petits canaux qui laissent passer l’eau et si la cellule est en stress, les aquaporines sont resserrées et l’eau ne peut ni entrer ni sortir.

 

2- La détox est inefficace quand les émonctoires n’ont pas été préparés

 

Il est totalement vain de pratiquer une détox sans, au préalable, effectuer un drain​age-nettoyage d’un ou plusieurs ​émonctoires que l’on va solliciter.

Ce qui sous-entend que l’on ne fait pas une détox « à l’aveugle » mais en sachant à qui on s’adresse et quels vont être les émonctoires qui vont travailler.

Pour le détail de la préparation des organes émonctoires, à savoir foie, intestins, reins, poumons et peau voir l’article  Détoxification et homéostasie

 

3- La détox est inefficace si l’énergie vitale est insuffisante

 

Il serait dangereux d’entamer une phase de détox chez une personne fatiguée et dont les émonctoires sont encrassés.

Sans énergie disponible, ni le nettoyage ni la réparation-régénération cellulaire ne pourra s’opérer et la détox ne fera que rajouter un facteur de stress supplémentaire à un organisme déjà débordé.

 

4- La détox est inefficace lorsqu’elle est pratiquée dans un contexte de surmenage, de manque de sommeil….

 

La période de détox sera d’autant plus efficace qu’une grande part de l’énergie disponible quotidienne  sera dévolue au secteur du nettoyage, de la réparation et de la régénération.

Si nous pratiquons la détox en restant dans notre vie active, baignant dans les facteurs de stress professionnels et privés, écourtant notre sommeil pour gagner du temps, sans activité physique, sans temps pour souffler, il est certain que très peu d’énergie sera disponible pour le nettoyage.

De même, un séjour détox ou jeûne, axé sur des performances de randonnée en haute montagne, est un non sens car l’énergie sera quasi exclusivement consacré au secteur musculaire.

 

Déroulement d’une détox réussie

 

Posons le contexte : le plus souvent, nos organes fonctionnent en-dessous de leur capacité et surtout de ce qui serait nécessaire du fait de l’intoxination importante des tissus.
Ceci est tout simplement dû à notre mode de vie : suralimentation, prise d’excitants, pesticides, fongicides, conservateurs, stress chronique quasi-permanent, absence de temps de repos…

Un cercle vicieux ​se crée ​lorsque l’organe émonctoire, fatigué par les toxines, ​fonctionne moins bien. Il épure moins bien malgré la densité de déchets d’où une accumulation de toxines et une fatigue ​de plus en plus importante de l’organe qui, petit à petit, s’épuise et devient totalement inefficace.

Pour amener l’organisme à résoudre ce cercle vicieux, il importe de procéder en plusieurs étapes.

 

1- Préparer la détox

 

L​a détoxification, pour être efficace, se mène en deux étapes :  ​

  • ​dans un premier temps, l​a remise en forme de l’émonctoire qui consiste à nettoyer l’organe, et lui permettre de se réparer et se régénérer​,
  • ​puis favoriser son rôle d’émonctoire dès qu’il a repris une bonne vitalité.

Le viscère émonctoire retrouve alors son rythme de travail normal, et même un rythme supérieur, ce qui lui permet de rattraper les retards d’élimination et réellement nettoyer l’ensemble de l’organisme.

Et c’est seulement lorsque cette première étape est réalisée que l’on peut envisager une détox efficace.

 

2- Adapter la détox à chaque personne et à chaque situation

 

  • ​Définir les déchets à drainer. Il peut s’agir de colles ou de cristaux, et les actions ne seront pas les mêmes.
  • ​Repérer les points forts et les points faibles​ dans l’organisme : en particulier sur les organes émonctoires.
  • ​Estimer la ​vitalité globale de la personne qui entame cette détox.
  • ​Repérer sa typologie, son mode de fonctionnement, ce qui va grandement guider la façon de mener la détox.

​Ce qui ne fait que souligner qu’il n’y a pas une manière d’agir qui serait la même pour tout le monde mais autant de plans de détox que de cas particuliers.

 

3- Dégager de l’énergie pour que la détox puisse être efficace

 

Il est fortement recommandé de prendre un temps pour soi, de repos, de dépaysement.

L’idéal est de profiter de la semaine de détox pour prendre un grand rendez-vous avec l’ensemble de son équipe Corps-Mental-Emotionnel.
Il est bon également d’envisager de vivre cette semaine dans l’énergie d’un groupe avec un emploi du temps favorisant le repos, ponctué de siestes et de temps pour soi, en pratiquant des exercices d’épargne énergétique.

 

La détox saisonnière Attitude Energie Santé

 

Nous proposons un séjour, une fois par trimestre, pour marquer le changement de saison. Nous y opérons consciemment tous les modifications dans notre mode de vie et notre alimentation pour être, en permanence, en harmonie avec les énergies saisonnières.

Ce séjour est totalement à la carte. Le domaine Terre du Sud vous est ouvert sur une période de deux semaines au cours de laquelle vous choisissez la longueur de votre séjour en fonction de vos disponibilités.

Généralement, l’action de d​étoxification se pratique sur deux à trois semaines et nous vous accompagnons par Skype après votre retour chez vous.

Au cours du séjour, nous choisissons ensemble, un ou deux émonctoires sur lesquels travailler en fonction de votre situation et des symptômes que vous présentez. Lorsqu’il y a peu voire pas de symptômes, nous opérons sur les deux émonctoires principaux, foie et reins.

Pour chaque émonctoire retenu, des aliments, des huiles essentielles, des plantes, des exercices énergétiques sont conseillés.

Les plantes ​sont prises matin, midi et soir afin que l’émonctoire soit stimulé régulièrement au cours de la journée. On les prend avant les repas, quand l’estomac est vide, ce qui favorise leur absorption.  Des posologies moyennes sont données, si bien qu’il ne faut pas hésiter à les adapter à vos besoins et à votre ressenti, en les augmentant ou en les réduisant.

Rappelons qu’il est fondamental de se mettre à l’écoute des informations que le corps nous délivre et le ressenti est l’élément primordial pour guider la détox.

Selon les cas, nous vous proposons en parallèle des activités qui vont toutes concourir à augmenter la quantité d’énergie disponible pour opérer le nettoyage, la réparation et la régénération des cellules et des tissus.

  • Un exercice physique modéré et régulier, comme la marche consciente sur terrain peu accidenté, la natation en piscine. On ne recherche surtout pas la performance physique ni le fait de “brûler des calories” mais bien d’épargner l’énergie et simplement détendre le corps avec des activités douces et agréables.
  • Des exercices respiratoires, pour optimiser l’oxygénation tissulaire.
  • Des massages, avec des huiles végétales et des huiles essentielles choisies pour chaque personne.
  • De la réflexologie plantaire, pour soutenir les viscères ou les réseaux énergétiques en besoin.
  • Des séances de sauna et de SPA, pour favoriser les échanges cellulaires et la circulation sanguine et lymphatique.
 

Si vous vous sentez appelé(e) par ces “pauses-santé” à Terre du Sud, vous pouvez visiter notre page décrivant dans le détail nos séjours  Saisons Energie Santé

ou nous contacter par mail  info@attitudeenergiesante.com

Et puis, comme rien ne remplace le contact direct, n’hésitez pas à nous téléphoner au +33 6 74 56 81 86

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Posts

Ce soir c'était féérique à Terre du Sud ... See MoreSee Less